# Le poulpe qui danse…

Un tout nouveau poulpe qui semble danser.
Il a été aussi cobaye pour mon premier marouflage sur papier 300g…
Une réussite qui va profiter à tous mes Gyotaku en réserve !

poulpe_qui_danse

papier japonais 25,7 x 36,4 cm, encre de chine marouflé sur un papier 300g
© Marie-Anne Hauth

Publicités

# Baudroie

Il y avait un petit moment que je voulais essayer de faire un Gyotaku de baudroie.
Ce poisson qui se nomme également Lotte est un délice au niveau gustatif.
Par contre il a un aspect assez particulier avec sa gueule pleine de dents, ses yeux
proéminents, son touché un peu gluant….
Bref, tentant mais pas trop quand même !
Ce  dimanche matin sur le marché aux poissons à Marseille, de nombreux pêcheurs
avaient de toutes petites baudroies… Comme elles étaient moins impressionnantes
que les grosses, pas d’hésitation (ou presque), j’ai pu enfin immortaliser la bête !

_MG_1478

papier japonais 25,7 x 36,4 cm, encre de chine
© Marie-Anne Hauth

Pour ceux qui ne savent pas à quoi ressemble une baudroie, c’est ici :

_MG_1475

© Marie-Anne Hauth

# Voeux d’artistes 2012

Ça y est mes « Gyotaku » sont prêts à être postés pour Vœux d’Artistes
qui aura lieu du 15 au 25 novembre 2012 à la Maison de l’Artisanat
et des métiers d’art, cours d’Estienne d’Orves à Marseille.

Rappel du concept :
Pendant 11 jours, 111 artistes présentent 11 pièces uniques de même
format (20x20cm), chacune vendue 111 euros encadrée.
Les recettes de cette exposition sont intégralement destinées aux
enfants atteints de cancers et de leucémies, hospitalisés à la Timone.

Pour plus d’informations : http://www.voeuxdartistes.org/

# Gyotaku, nouveaux modèles

Nouveaux essais avec des petits poissons fraîchement pêchés dans la Méditerranée.
Ce sont des Castagnoles, que l’on appelle aussi « demoiselles » ou Hirondelles de mer ».


papier japonais  20cmx20cm, encre de chine


Puis un poulpe…

papier japonais 25,7 x 36,4 cm, encre de chine

… et une belle Daurade.

papier japonais 25,7 x 36,4 cm, encre de chine

© Marie-Anne Hauth

# Gyotaku ?

Voici le petit dernier …
Comment l’appeler car « gyotaku » veut dire empreinte de poisson et non pas empreinte
de poulpe ! J’ai donc cherché la traduction en japonais et normalement poulpe se dit « shou ».
« Shoutaku » sonne quand même assez bien alors, j’ai le plaisir de vous présenter mon
premier « shoutaku » !

© Marie-Anne Hauth